Télécharger

Été 1915, New Jersey. Constance Kopp est devenue l'une des premières femmes shérif adjoint du pays. La terreur des voyous et des scélérats, avec arme et menottes. mais toujours sans insigne. L'époque, la loi et l'opinion publique résistent encore à sa nomination. Au point que le shérif se voit contraint de la déchoir provisoirement de ses fonctions. La voilà reléguée gardienne de prison, trépignant dans l'ennui routinier de la cage à poules en attendant que les critiques se tassent. Jusqu'à ce qu'un étrange Allemand, confié à sa garde, ne prenne la poudre d'escampette. Et que Constance ne se lance dans une chasse à l'homme, bien décidée à retrouver son prisonnier enfui et son honneur perdu.

 

Et revoici Constance Kopp et son invraisemblable envie de devenir policier. Dans cet opus, Fleurette et Norma n'occupent que le second plan, car Constance part à la chasse à l'homme. Dans un instant de grande confusion à l'hôpital Hackensack, le Baron Docteur Herman Albert von Matthesius s'évade alors qu'il était sous la garde exclusive de Miss Constance Kopp. Ni une ni deux, pour sauver l'honneur de ses sœurs et éviter l'incarcération du shérif Heath, Miss Kopp s'est mis en tête de retrouver l'évadé et de le remettre en prison. Elle retrousse ses jupes et part enquêter dans les rues mal famées de New York.

Comme dans le premier tome, nous plongeons dans une époque où la femme n'était qu'une femme d'intérieur et où ses désirs et rêves ne devaient rester que dans sa tête. La condition de la femme et ses conquêtes pour devenir une personne à part entière sont toujours aussi bien retranscrites. Sans compter que la maladresse et l'obstination de Constance ajoute une touche de bonne humeur. On imagine très bien Constance Kopp, empêtrée dans ses longues jupes, bondir sur le prisonnier et l’aplatir au sol. Mais nous compatissons aussi devant le fait qu'elle se retrouve simple gardienne de prison car, à cette époque, pour devenir shérif adjoint, il faut voter. Et à cette époque, les femmes ne votent pas, donc ne peuvent devenir adjoint.

Nous suivons entre autres l'évolution de Fleurette que le "monde" attire de plus en plus. Fleurette qui ne s’épanouit que sur scène, sous les applaudissements de ses fans. Fleurette plongée à longueur de journée dans ses revues de patrons et qui crée des robes hallucinantes grâce à sa machine à coudre. Seule Norma reste très discrète dans cette histoire.

Et enfin, nous assistons à la lutte de pouvoir entre le shérif Heath et son adjoint Courter pour le poste de shérif. Courter ne cache plus son ambition à prendre la place de Heath,  quitte à modifier le cours des enquêtes en faisant apparaitre des témoins pas si témoins que cela.

Bref, c'est un vrai plaisir de bonne humeur pour ces longues soirées de canicule.

 

Retour à l'accueil