Barton, veuve, pédophilie, thriller, enlèvement
Téléchargez

Mari idéal ou parfait assassin ? Elle devait savoir… non ?
La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.
Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.
Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime.
Depuis ce jour, plus rien n’a été pareil.
Jane devient la femme d’un monstre aux yeux de tous.
Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.
Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.
Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l’histoire ?

 

Je suis restée sur ma faim car ce livre a un arrière goût de déjà lu. Cette façon de narrer l'histoire à travers plusieurs protagonistes, de continuel retour en arrière pour arriver à la date de fin me rappelle "Derrière les portes". Et puis, il faut bien le dire le sous titre "Mari idéal ou parfait assassin ? Elle devait savoir... Non" nous coupe littéralement l'herbe sous les pieds. Plus de suspens sur le nom du coupable même si, à un moment, l'auteure essaie de nous entrainer sur une autre piste.
Mais, à part cela, le parcours psychologique d'une personne ordinaire qui se transforme en pervers est glaçant. 

Le point de départ de ce livre est somme toute banale : Bella, 2 ans joue dans le jardin attenant à sa maison et disparait sans laisser de traces. Évidemment l'enquête s'oriente automatiquement sur un enlèvement pédophile.

Jane se marie à 17 ans a un homme merveilleux : Glen. Mari parfait, il lui apprend tout : être une bonne épouse, tenir sa maison, être soumise et tout décider pour elle (comme dans "derrière les murs"). En épouse soumise, Jane n'a qu'un but dans la vie : avoir des enfants. Mais là, Glen n'est plus le mari parfait car il est déclaré stérile. L'envie d'enfant devient une obsession pour Jane qui sombre dans une sorte de folie. Glen, connaissant son premier revers, s'enferme dans son bureau avec son ordinateur et fait des "bêtises" comme dit sa charmante épouse. Mais voilà que l'enquête prend un tournant tout à fait inattendu pour ce couple parfait et ils se retrouvent sous les feux des projecteurs et jeter en pâture à la presse et à la vindicte populaire. 

Et là, débute la partie la plus prenante et oppressante de l'histoire. Comment une personne ordinaire devient un monstre. Comment la simple consultation de sites pornographiques, entraine cette personne vers de la pornographie de plus en plus hard jusqu'à dévier sur la pornographie enfantine voire pire. Comment un esprit pourtant cartésien arrive à ne plus faire la différence entre la vidéo et le réel, et comment, cet esprit ne peut aller à l'encontre d'un besoin obsessionnel : se trouver une fillette.

Sans compter que cette personne est un as de la manipulation mentale et entraine tout le monde dans son déni et mensonge. C'est avec un aplomb tout à fait extraordinaire qu'il se présente comme une victime. Mais reste tout de même une question : la femme est elle si innocente que cela. Pourquoi n'a t elle pas réagi, pourquoi n'a t elle rien vu ou suspecté... Est elle vraiment si innocente qu'il parait...

Franchement, ça fait froid dans le dos.

 

Retour à l'accueil