Caroline du Sud, 1803. Fille d'une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu'elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu'elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions.
Une belle amitié nait entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s'échapper de l'enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d'indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.
Une superbe ode à l'espoir et à l'audace, les destins entrecroisés de deux personnages inoubliables !

 

 

Des personnages inoubliables surtout qu'ils ont réellement existé, enfin certains. Sarah Moore Grimké naquit le 26 novembre 1792 à Charleston et fut une militante abolitionniste et féministe américaine qui s'est consacrée pour les droits des femmes y compris le suffrage féminin. Aidée de sa sœur, Angelina Emily Grimké, et après avoir intégrées le mouvement quaker, elles militent pour une abolition immédiate de l'esclavagisme. Rejetées par tout le monde, famille, amies et quaker, elles continuent néanmoins leur combat en donnant des conférences et en rédigeant des manifestes. Profitant de leur notoriété grandissante, elles dérivent progressivement sur la cause féministe et revendiquent le droit de choisir leur vie.

Si la trame historique est respectée, l'auteure nous rappelle qu'il s'agit d'un roman. Donc les réactions et pensées de Sarah et Nina sont pures suppositions. Mais elle nous entraine malgré tout dans un monde ou l'esclave est un objet de 300 dollars maxi et ou les femmes ne sont que des êtres sans cervelle. C'est un roman à deux voix : Sarah d'un côté avec sa révolte et Handful-Hetty, esclave qui rêve de liberté. Handful est l'esclave offerte à Sarah pour ses onze ans. Refus de Sarah devant cette fillette affublée de jolis noeux tel un paquet cadeau. Premier geste de Sarah, écrire et signer un document légal d'affranchissement qui fut purement et simplement déchiré par son père. Une étrange amitié nait entre ses deux fillettes, toutes deux prisonnières d'une époque. Sarah veut offrir à tout prix la liberté à Handful et cela commence par l'apprentissage de la lecture. Ce geste fut vite découvert et puni : Hetty est battue pour la première fois et Sarah enfermée dans sa chambre avec interdiction d'approcher de la bibliothèque.

Entre révolution et rêve, on se balade d'un personnage à l'autre et d'une vie à l'autre. C'est beau, c'est triste mais il y a tellement d'espoir dans ce récit que l'on tourne de plus plus en rapidement les pages pour arriver au dernier chapitre et pousser un gros soupir de soulagement.

Bravo à ses femmes qui malgré toutes les contraintes et privations ont réussie à changer la face du monde.

L'INVENTION DES AILES - Sue Monk Kidd
Retour à l'accueil