TROIS JOURS ET UNE VIE - LEMAITRE, Pierre

"À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien…"

Pour aborder cette lecture, oubliez tout ce que vous avez lu de Pierre Lemaitre sinon vous serez automatiquement déçu par ce livre. Pas de suspens car nous savons dès le début qui est l'assassin. Pas d'enquête à la Hercule Poirot puisque ce n'est pas cela le thème central de ce livre. Non, nous entrons dans la tête d'Antoine qui attend son arrestation... mais celle ci ne vient pas. Nous vivons pendant trois jours sa peur intense, son mal être face à son geste.

Antoine est un pré adolescent de douze ans qui vit sous la coupe de sa mère possessive et obnubilée par le quant dira t on. Ils vivent dans une petite ville où le sport national est l'espionnage de son voisin. Antoine est gamin solitaire en marge des autres garçons de son âge. Sa mère ne veut pas qu'il possède une play station, alors ses copains se détourne de lui... sauf Rémi, un petiot de six ans qui une admiration sans borne pour Antoine.

Nous nous retrouvons face à fait divers macabre mais tellement banal : la disparition d'un enfant. Comme dans la vraie vie, nous suivons la souffrance des parents, l'enquête de gendarmerie, les battues, l’hélico qui survole les lieux, les médias qui se précipitent sur le sensationnel...

Ce roman est une plongée dans les émotions d'un garçon de douze ans qui souhaite refouler au plus profond de lui même son geste impardonnable mais qui doit faire face, en même temps aux évènements qu'il a déclenché sans le vouloir. Sans compter qu'il doit affronter le regard de sa mère, qui sans savoir devine tout.

Et voilà un roman (pas polar) psychologique qui nous tient aux tripes et nous fait flipper par son réalisme. Seul bémol, une fin annoncée comme magistrale. Et bien, je ne l'ai pas trouvée à la hauteur du roman. Ça me laisse un arrière gout d'inachevé.

Retour à l'accueil